Antoinette Fouque - Site Archives

Photo Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes dans le monde entier

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-archives) s'engage aux côtés de femmes en luttes comme la Bangladaise Taslima Nasreen, la Catalane Eva Forest et la Birmane Aung San Suu Kyi. Elle s’est engagée dans toutes les luttes féministes. Antoinette Fouque tient des conférences aux Nations Unies comme sur toute la planète pour défendre la cause des femmes. Commandeur de la Légion d'honneur, elle décède à Paris en 2014.

Antoinette Fouque, de l’enseignement à la psychanalyse

En parallèle à à son statut d’enseignante, Antoinette Fouque est critique littéraire pour 2 sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une troisième. Roland Barthes est son directeur de thèse. La jeune femme obtient un DEA. Pendant cette période, elle côtoie la romancière Monique Wittig. Dès 1972 à la fac de Vincennes, Antoinette Fouque débat sur la sexualité de la femme avec la psychanalyste Luce Irigaray. Le groupe Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes, a été fondé par cette grande militante.

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

Naturellement, Antoinette Fouque a collaboré à plusieurs livres collectifs ainsi qu'à de multiples entretiens. "Le dictionnaire universel des créatrices" parait sous sa direction. Cet ouvrage rend hommage à celles qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles. La lutte de cette féministe ne répond pas aux tentations de l'activisme féminin à outrance, elle défend la place de mère. Antoinette Fouque se démarque de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe".

A l'occasion des 200 ans de la déclaration des droits de l’homme, en 1989, Antoinette Fouque met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. Membre la commission des droits de la femme au parlement de Strasbourg, elle occupe le siège de vice-présidente. Antoinette Fouque s'engage sur la liste des radicaux de gauche au scrutin européen de 1994, elle est députée durant cinq ans.