Antoinette Fouque - Site MLF


Antoinette Fouque - Site MLF

A la fin des années 60, Antoinette Fouque (http://www.antoinettefouque-mlf.com) lie connaissance avec Jacques Lacan. Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, la jeune femme prépare un Diplôme d'études approfondies (DEA). Elle côtoie Monique Wittig, romancière féministe au même moment. Parallèlement à son statut d’enseignante, elle travaille avec deux maisons d'édition. Antoinette Fouque a été enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque siège au parlement européen entre 1994 et 1999, elle était candidate sur la liste du Mouvement des Radicaux de Gauche. Elle initie l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie durant le bicentenaire de la révolution française. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée par Antoinette Fouque est plus que jamais active et soutient la gauche, qui relaie le combat des femmes..

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père est un syndicaliste. La jeune femme suit dans un premier temps ses études en région PACA puis rejoint la capitale pour étudier les Lettres. La Marseillaise rencontre son mari, René Fouque alors qu’elle est encore étudiante. Dans les années soixante, elle donne naissance à sa fille, elle est alors confrontée aux difficultés que connait une femme quand elle assume ses rôles de femme et de maman tout en ayant un métier. Antoinette Fouque est née à Marseille.

Antoinette Fouque, la mère de la féminologie

Antoinette Fouque a une aversion pour les "-isme", qui renvoient à une idéologie. Elle fait par conséquent naître le mot "féminologie". La lutte de cette féministe ne répond pas aux tentations du militantisme sans concessions, elle soutient son attachement à la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. Antoinette Fouque n'est pas en accord avec la théorie du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. "Le dictionnaire universel des créatrices" parait en 2013, il rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles.